Présentation

     Par où commencer ?! Il s’est déjà passé tellement de choses. Commençons par un petit retour en arrière. Nous sommes le 17 août : départ de Paris PLUS que chargée. Heureusement, Maryse, la grand-mère de Amdi, le petit que j’ai gardé à Paris durant l’année 2011-2012 m’amène en voiture à l’aéroport. En effet, je rapatrie Amdi, du haut de ses 4 ans, à sa maman et à sa soeur qui habite désormais à Boston. Le voyage se passe très bien : eh oui ! Une jeune nénette avec un petiot pendant un long courrier, ça suscite beaucoup de compassion, j’ai été aux petits soins ;-). Du 17 août au 5 septembre, le rythme a été très soutenue. C’est loin d’être la période la plus drôle. Elle s’est résumée à quelques dizaines d’allers-retours à l’Université de Montréal UdeM pour faire la paperasse. Car OUI, être étranger quelque part, ça complique tout. Elle s’est aussi soldée par des démarches administratives (sécurité sociale…) ainsi que par une recherche intensive d’appartement. Le site de prédilection est Kijiji. C’est un peu l’équivalent du bon coin en France = on y trouve de tout!!! Mais il faut savoir qu’à cette époque, l’offre est certes importante mais la demande aussi. En résulte un réel casse tête pour trouver un futur chez soi. Heureusement, Marin (un ami de Parisdescartes immigré à Montréal aussi) nous a hébergé chez son frère. Notre temps de recherche a donc été divisé entre l’auberge et chez Armand. A vec un peu de patience et beaucoup d’énergie, tout s’est bien mis en place. Le résultat :

1. Une super colocation située au plein cœur de Montréal à proximité du métro, des épiceries (les dépanneurs dans le jargon), des bars, des restaurants, de la bibliothèque, du cinéma… J’habite avec :

  • Lola, amie depuis nos deux premières années d’études à Paris.

  • Maxime, Montréalais francophone et professeur d’anglais.

  • Brian, Montréalais anglophone et technicien vidéo.

La tendance est donc plutôt à l’anglais. Cela me permet d’entendre et de parler anglais tous les jours. L’air de rien, cela déclenche la case « english » dans mon cerveau. Affaire à suivre.

2. Une super voiture, Volvo V 70 de 1998, 1 000 dollars tout compris. Vous imaginez bien qu’à ce prix là, tout ne roule pas correctement (c’est quand même bien embêtant pour une voiture). Quoi qu’il en soit, elle résiste et nous est bien utile.

3. Un vélo : instrument indispensable à Montréal. Jusqu’à aujourd’hui, je me déplaçais avec. Ainsi, j’ai pu connaître la ville très rapidement, ses petites ruelles, ses petits recoins, ses raccourcis et ses secret spots.

This slideshow requires JavaScript.

 

One thought on “Présentation

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s