Trois Rivières et Sherbrooke

A peine rentrée, que c’est déjà reparti !!! Mais pour une petite semaine cette fois-ci. En effet, les manifestations du printemps érable ont encore des répercussions sur notre calendrier universitaire. Janvier est synonyme d’examens, enfin surtout de rendu de dossier = pas de cours et donc pas de présence obligatoire à la fac.

Nous utilisons la voiture de notre voisin favori Pierre (alias Tag). En effet, nous avons décidé de ne pas surmener notre vieille Titine et de la remiser pour l’hiver. Ici, le fonctionnement est vraiment beaucoup plus simple. Un coup de téléphone et ta voiture peut avoir une plaque pour rouler et une assurance. Un autre coup de téléphone et tu arrêtes l’assurance et la plaque d’immatriculation (remisage). D’une, cela fait des économies, puis de cette manière, elle passe l’hiver au chaud chez la famille de Lola. Car rappelons le, ici, les pneus neige sont obligatoires.

Après avoir essayé donc de trouver du covoiturage ou des bus ou des trains (vraiment peine perdue), nous optons pour la facilité : emprunter la voiture de Tag, qui n’a pas les pneus neige non plus !!! Mais il faut savoir, pour ceux qui se questionne sur le sujet de la météo, qu’il fait ANORMALEMENT bon en ce moment au Canada !!! Après une tempête de neige le 27 février, les rues sont désormais totalement sèches et sans aucune neige nulle part. Les manteaux de ski sont en trop ainsi que les chaussures fourrées !! Bref, on est extrêmement loin du dur hiver canadien que l’on nous avait prédit. Réchauffement climatique ? Sûrement. Et malheureusement, ça nous facilite notre quotidien.

Dimanche 13 janvier : on démarre pour Trois Rivières et ça commence déjà en fanfare : je m’arrête pour prendre un auto-stoppeur, un vieux monsieur qui levait désespérément son pouce. Il commence à nous raconter ses aventures, son agression, sa demande d’aide au gouvernement blablabla. Il habite aux Iles de la Madeleine et se retrouvait sans rien pour rentrer (et c’est vraiment pas tout près les îles de la Madeleine) !! Mythe ou réalité, on ne le sera surement jamais. Il a eu de la chance de tomber sur des âmes charitables françaises qui lui ont payé son billet de train  retour.

Nous avons découvert Trois Rivières, sa cathédrale, son port, sa prison, sous un temps très hivernal. Une fois de plus, nous sommes tombés sur des couchsurfers adorables, qui habitaient en résidence universitaire. Une soirée bien sympa, avec des chiropraticiens (c’est le seul endroit au Québec où il y a une école de chiropraticien). L’appartement s’est vite transformé en cabinet et on a fini par tous se faire manipuler. Résultat : j’avais deux ou trois os déplacés, maintenant je galope de nouveau. Vraiment efficace. Une fois de plus, c’est extraordinaire les rencontres que la vie nous réserve !

Lundi 14 janvier : direction Magog, avec son immense lac gelé ; Saint Benoit du lac pour sa magnifique abbaye, puis Sherbrooke pour sa vie universitaire.

Mardi 15 janvier : retour à Montréal de bonne heure. Planning : commencer et finir le dossier de sociologie pour le rendre mercredi matin avant de prendre la route pour Boston !!

This slideshow requires JavaScript.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s