Première étape

Contexte :

Toute cette histoire n’est peut-être pas très claire pour certain. Je prends un post pour contextualiser. Les examens sont maintenant finis et se sont très bien passés. J’attends les résultats. Depuis début mai, nous avons donc rendu notre appartement et vivons à droite à gauche chez des amis. Finissant l’école de bonne heure, nous avons donc pris la décision de traverser le Canada en long en large et en travers. L’objectif est d’arriver à Vancouver puis de revenir à Montréal, tout ça en deux mois. C’est partiiiiiiiiiiii !!

Lundi 6 Mai 2013 :

Fiouffff, déjà tellement de choses à raconter. On a toujours envie de profiter de tout le monde jusqu’au bout avant de partir. Le résultat est là : on dort à peine trois heures. Armand nous accompagne jusqu’au bout pour nous dire au revoir… Comme dit Charles « normalement c’est bien de dormir plus d’heures que tu ne vas conduire ». Évidemment il a raison. A peine après 1h30 de route, j’ai besoin de m’arrêter pour dormir et vue mon état, une table fait l’affaire !!! Ensuite, la première pause est le parc provincial Algonquin. On y déjeune et faisons deux randonnées. Le climat est tellement chaud que l’on peut même faire trempette dans un lac. Nous repartons et quand la nuit arrive et la fatigue avec, nous sortons juste de l’autoroute et allons toquer chez le premier venu pour avoir la permission de planter notre tente dans son jardin. La chance est de nouveau avec nous : il accepte sans méfiance. Et cette journée n’est qu’un avant goût !!!

Mardi 7 Mai 2013 :

Cette journée est consacrée à rouler… Rouler… Et rouler… Notre Volvo tient vraiment le coup et nous croyons en elle. Nous traversons de très beaux paysages notamment le parc provincial du lac supérieur, vraiment magnifique. Nous nous arrêtons à Wawa pour la nuit. De nouveau, nous demandons un coin de jardin qui nous est immédiatement autorisé. Je m’empresse alors d’aller faire pipi dans un coin bien caché (oui je vous assure). Ca ne loupe pas, deux minutes après, trois voitures de police débarquent pour demander nos papiers, checker la voiture et demander avec insistance « did someone poo here ?! » Rum rum, plus de peur que de mal. Après 10 minutes à nous montrer leur supériorité, ils finissent par nous escorter jusqu’à un safe spot pour la nuit intitulé NO OVERNIGHT CAMPING. On n’aurai pas osé y rester sans les conseils de la police. Nuit bénéfique pour tout le monde.

This slideshow requires JavaScript.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s