Woofing 10-05-2013 → 14-05-2013

Après avoir traversé la province du Québec et celle de l’Ontario, Winnipeg a marqué notre entrée sur le territoire du Manitoba. Suite aux multiples critiques sur ce territoire « flat & boring », nous embarquons direction Dauphin Lake pour faire du woofing pendant une semaine dans une ferme et découvrir la vie locale. Après plusieurs heures de route dans un environnement en effet très plat et monotone (le printemps étant en retard, les prairies ne sont pas encore vertes…) nous arrivons chez Christine, notre host.

Le travail que nous effectuons est fidèle à nos attentes : nettoyer les paddocks, traire les vaches, nourrir les veaux, pomper l’eau, couper du bois, mettre du foin, réparer les clôtures, drainer l’eau… Le timing est mauvais parce que le worker qui travaillait de 11h du matin à 11h du soir démissionne le jour où nous arrivons. Du coup, sans remord, Christine nous confie carrément la ferme (on a la chance de voir naître un veau).

Le gros hic (qui nous a fait faire nos valises plus tôt que prévu) est que l’ambiance n’est pas terrible. Le deal du woofing est d’aider (non pas de travailler pour quelqu’un) contre un logement et de la nourriture. Or, la bouffe (ce n’est pas de la nourriture) est absolument exécrable. Tous les produits sont les plus sheap possibles (marque no name) et rationnés. Le midi, nous sommes nourris au sandwich de mortadelle et lorsque nous demandons si l’on peut cuisiner des oeufs : « non, 12 oeufs ça coute trois dollars, acheter vous en ». Et nous qui nous attendions à de bons produits de la ferme, autant vous dire qu’on en est loin. La Christine en question passe ses journées entières devant l’ordinateur (que nous avons à peine le droit d’utiliser pour checker nos mails) et à dormir. Joselyne, la deuxième worker travaille un peu près 15 heures par jours (on a vite compris pourquoi Christine l’aimait bien). Deux autres helpers sont aussi sur place et nous décidons de diviser la journée de travail (ils travaillent le matin puis nous l’après-midi et inversement) sinon ça ne dérange pas Christine que l’on fasse des journées de 12 heures.

Bref, nous profitons de notre dernière journée lundi pour faire un tour de vélo au lac. On aura quand même bien progressé en anglais (gros point positif!!!) On fait justice à notre manière en sauvant un helper et en embarquant un peu de nourriture pour la route….

Anyway, ce pamphlet s’arrête là, en route pour continuer l’aventure.

This slideshow requires JavaScript.

4 thoughts on “Woofing 10-05-2013 → 14-05-2013

  1. You really ensure it is appear very easy with the presentation but I locate this matter being actually one thing which I feel I’d never understand. It form of feels way too complicated and vast for me. I am taking a look ahead on your next submit, I’ll attempt to get the hold of it!

  2. Wonderful goods from you, man. I’ve understand your stuff previous to and you’re just too magnificent. I really like what you’ve acquired here, certainly like what you’re stating and the way in which you say it. You make it enjoyable and you still care for to keep it wise. I cant wait to read far more from you. This is actually a great web site.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s