6th day-off: The Great Ocean Road

     Le mercredi 21 Mai 2014 : allez, allez, on continue à éplucher les sites touristiques incontournables et à portée de main : direction la Great Ocean Road. Day-off mercredi, je m’empresse, comme à mon habitude, de quitter les écuries dès la veille au soir. Je trouve un couchsurfer adorable, ce qui me permet de découvrir un nouveau quartier décalé de Melbourne : Brunswick. Le lendemain matin, à bord d’un mini-bus, avec 20 autres personnes, nous prenons joyeusement la route.

     Un peu d’histoire (non, non, ne quittez pas la page tout de suite, c’est plutôt intéressant) : la construction de cette impressionnante route sinueuse qui arpente la côte le long des falaises a commencé au lendemain de la première guerre mondiale. Le gouvernement australien a lancé cette initiative en faveur des soldats australiens revenant de la guerre afin de leur offrir une opportunité de travailler pendant une époque de dépression. 3 000 soldats se portent volontaires. La récompense ? 3 repas par jour garantis et une nuit en tente. Preuve suffisante des temps très durs de l’époque. Les travaux durent 14 ans, les conditions de travail sont difficiles (explosifs, brouettes) et beaucoup de soldats y laissent leur vie. Y rouler et admirer les paysages saisissants qui s’offrent à nous est certainement le meilleur hommage que l’on peut leur faire.

     Les positifs : bon, comme vous pouvez l’imaginer, les tours organisés ça ne fait pas vraiment rêver. Cependant (merci l’administration française), je n’ai toujours pas de nouvelle de mon permis international, et merci au transport en commun, aucune autre solution ne s’ouvre à moi. Cependant, je me réconforte en me disant, qu’au moins, ces 20 personnes dans le même bus ne sont pas de manière individuelle, chacun dans une voiture. On pense à la planète ? Puis j’admets que j’ai pu profiter à 100% de la vue, sans focus sur le fait de conduire à gauche… Puis d’une petite sieste sur le chemin retour.

     Les négatifs : « petit groupe garanti», voilà l’attrait de cette agence de voyage. Toujours trop nombreux néanmoins. Les pauses sont chronométrées, tout le monde prend LA même photo… Et notre bus n’est pas le seul! En même temps, chaque année, cet attrait touristique, qui fait parti depuis 2011 de l’héritage naturel d’Australie, attire plus de 8 millions de visiteurs.

     Le coup de cœur : le nombre incroyable de koalas sauvages présents tout au long de la route, perchés en haut de leur arbre. Puis au coucher du soleil, des troupeaux de dizaine ( !!!) de kangourous bondissants dans les prairies à travers les moutons. Waaahoouuuuu, une vraie pépite, clairement la cerise sur le gâteau. Pas de doute : je suis en Australie !!!

This slideshow requires JavaScript.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s