Semaine du 10 Novembre… A Copenhagen !

        M’y voilà, la capitale du Denmark. Après l’effort, le réconfort. Et quelle aubaine. Mon amie Karen (cf ICI) est aux USA mais me laisse les clés de son appartement à Copenhagen. Pas la peine de préciser que, lorsque le logement est gratuit, le budget s’allège d’au moins de moitié !! Puis c’est tellement confortable d’avoir son chez soit… Pour cela, un grand MERCI à Karen ❤ !!

        Avec notre organisation toujours très Rock & Roll, je rejoins Lola là-bas (je devais arriver à l’heure pour attraper le ferry à Aarhus… Sauf que les horaires et moi ça fait une bonne dizaine… Du coup je continue en train et arrive finalement en même temps que le ferry). A Copenhagen pour un work-shop, je ne la vois que très peu, mais c’est toujours sympa de pouvoir se retrouver pour une pause déjeuner ou dîner et partager les aventures de la journée. Le week-end, Uwe prend la relève et vient passer 2 jours.

        Copenhagen c’est 600 000 habitants environs, contre 5 500 000 au Denmark. C’est un peu Copenhagen… Puis le reste du Denmark. De brique rouge et de cuivre vert, c’est une ville animée et claire, doucement balayée par le vent marin. Palais, châteaux et grands musées, parcs, lacs et promenades de bord de mer s’y côtoient. Plus grande – moins propre que Aalborg, moins parfaite – plus bordélique, moins blonde – plus colorée, moins froide — plus venteuse, plus insomniaque – moins réglée, qu’il fait bon de parcourir une « vraie » ville, de pouvoir s’y promener à toute heure du jour ou de la nuit… Aaaaah, c’est génial !!!

        Un coup de cœur pour l’architecture impressionnante du jardin botanique et… Du quartier décalé de Christiania… Photos interdites bien sur, et ravie de suivre cette règle !! Tout commence en 1971 lorsqu’un groupe de hippies démolit à Christianshavn les barrières d’un camp militaire désaffecté et en prend possession. Rapidement, de nombreux jeunes se joignent à eux dans l’espoir de créer une société d’un autre type. Christiania, proclamée « ville libre », veut vivre et fonctionner indépendamment de la nation danoise, sur la base de conceptions alternatives de la démocratie et de la culture. Aujourd’hui, Christiania cohabite en paix avec le reste du Denmark (même si l’on observe une recrudescence des descentes de police). Les autorités la considèrent officiellement comme « une expérience sociale »… Et les touristes comme l’un des lieux les plus intéressants de la capitale. C’est en effet un centre dynamique d’expression de la contre-culture, sur le plan tant des modes de vie que de l’art et de l’architecture. 2 000 personnes y habitent. Une chose à dire ? Joli paradoxe et contre-partie de cette société « parfaite ».

        Sur le chemin du retour, je m’arrête à Aarhus quelque temps, histoire d’appréhender en douceur le retour à Aalborg… Et le travail de groupe conséquent qui m’attend…

        Une semaine sincèrement magique, les batteries sont archi pleines !!

This slideshow requires JavaScript.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s