Le mois de Décembre

Fiouf, une fois de plus, que le temps passe vite, plus d’un mois que je n’ai rien posté. Que s’est-il passé depuis tout ce temps?

  • J’ai assisté à la triste mort de la citrouille…. En même temps, faut-il s’acharner à la conserver? Je crois qu’en réalité, le cycle de ce rituel est de la laisser dehors, que tout le monde puisse l’admirer, puis la laisser pourrir donnant naissance à d’autres citrouilles pour les années suivantes. En revanche, la laisser moisir sur sa commode pendant que je prends du bon temps à la capitale… Mauvaise option. Comme dirait un proverbe bien connu: on apprend de ses erreurs!

  • Des aller-retours à Aarhus, ville qui, plus j’apprends à la connaître, plus je l’apprécie. Mes compétences de Dumpster Diving s’y étendent nous permettant de cuisiner des festins avec ma Lolette. Nous découvrons ausi que même les murs d’Aarhus sont en Lego… Modulable… Incroyable ;-)! Lola vient aussi passer quelques jours, aussi bien que depuis Copenhagen, nous ne nous sommes pas beaucoup quitté, et tant mieux !!

  • J’ai commencé des cours d’équitation… Il n’y a pas de doute, ces bêtes me collent à la peau. Ce n’est pas l’idéal, je retombe dans un fonctionnement de centre équestre, après avoir connu bien plus personnalisé, que ce soit au écuries de Lukuya en France ou celles d’Amado en Arizona.. Du coup, dur dur de monter des poneys de club… Mais définitivement mieux que rien… Dans l’espoir d’une évolution positive vers des chevaux de propriétaires…

    http://www.sao.dk/finstrupgaard.html

  • Aalborg, une ville que je commence à bien connaître, ses magasins d’occasion, son architecture, ses gares abandonnées regorgeant de trésors à explorer seule ou entre amis, ses dîners, sa piscine, ses forêts…

  • Noël approche, et comme de bons étudiants, nous faisons notre propre arbre de Noël, homemade, recyclable, écolo et magnifique:-) ! (Les photos arrivent… ASAP).

  • Plus cours depuis fin Octobre (oui, oui, je sais, ça en surprend plus d’un) pour laisser place à un important projet de groupe, the PBL system, ce pourquoi Aalborg est connu, le Problem Based Learning, où l’étudiant est acteur plutôt que spectateur. Notre sujet: why the drug problem so severe in the Northern Triangle (Honduras, El Salvador and Guatemala), a political institutions study. Mon groupe: Argiris, un grecque d’Athènes et Michael, un Danois de l’Ouest. C’est la première fois que je suis confrontée à une recherche personnelle si conséquente et je me rends compte que ce n’est pas évident à gérer. Je suis tellement impliquée qu’il n’y a jamais de fin. Les journées et les semaines sont à rallonges. Je n’arrive pas à séparer ce travail de mon temps libre et me retrouve à la bibliothèque à 4h du matin ou bien un dimanche après-midi. Quand je prends ma douche, je pense à comment reformuler l’introduction, quand je cours, quels statistiques je devraient utiliser et quand je dors, c’est davantage de la mise en page. AAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHH, je n’en peux plus!! Travail de groupe veut aussi dire… Groupe!! Vers la fin, c’est du 24h/24h… Avec ses hauts… Et ses bas… Babababababa…. Le 17 Décembre, nous finissons tout de même par pondre un pavé (en anglais) de 60 pages. J’avoue, je suis fière ! 🙂 Maintenant : c’est les vacances !!!!!!!!!!!!!!

This slideshow requires JavaScript.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: