Les “Augereau” au Denmark épisode II → Copenhagen

Après un super séjour à Aarhus (encore merci à Lolette), et avide de continuer de faire découvrir mon nouvel hôte qu’est le Danemark à mes parents, nous prenons un bus, lundi 22 Décembre au matin, à la première heure, direction Copenhague.

Nous arrivons à l’heure du déjeuner, le temps donc de partager un lunch avec mon amie Karen, de se mettre à jour dans nos vies respectives, avant qu’elle saute dans un train pour rentrer chez elle pour Noël. C’est donc un joli turn-over pour cet appartement, quand Karen part, il est aussitôt réinvestit par l’équipe Augereau. On retiendra de ce séjour :

  • Une (re)découverte de Christiania : qui s’étend tout de même sur 34 hectares, avec des architectures plus farfelues les unes que les autres. Ici, les maisons sont faites de matériau de récupération d’immeubles détruits en ville que la communauté récupère. Les fenêtres, composante précieuse et dure à trouver, représente le début de la construction de leur propre maison, le reste s’agençant autour. Résultat très imaginatif, très loin des normes architecturales danoises.


  • Tivoli : le parc d’attraction emblématique de la ville, datant de 1843, est le second plus ancien parc d’attraction du monde. Un peu réticente à payer une entrée pour se balader dans un parc d’attraction, nous nous laissons persuader par le guide. Et ne sommes pas déçus. C’est un parc d’attraction oui… Mais danois !! Au pays des bisounours, même les parcs d’attraction sont design et l’architecture de certains est remarquable. En plus de cela, c’est la totale niveau décoration de Noël. Bref, une jolie ballade.

    http://www.tivoli.dk/en/

This slideshow requires JavaScript.


  • La brasserie Carlsberg : un réel emblème du Danemark et une réussite mondiale. Le fils d’un des brasseurs de la brasserie royale de Copenhague (car même le roi avait sa propre production!), Jacob Christian Jacobsen, après avoir étudier dans une brasserie allemande, crée sa propre brasserie en 1847.

    Ici, nous retrouvons le modèle Ford. Créant presque un empire, tout du moins, une micro-ville au sein de la ville, la politique est de travailler Carlsberg, manger Carlsberg, habiter Carlsberg, boire Carlsberg (les ouvriers ont des poses où leurs sont offerts de la bière). Tout est organiser pour que les ouvriers ne sortent pas de ce complexe. Résultat ? Des chiffres qui croissent d’une manière fulgurante d’année en année, devenant aujourd’hui le quatrième brasseur au monde et étant présente dans près de 140 pays.

    Les bâtiments en brique sont splendides et la visite instructive. C’est intéressant de comprendre l’histoire du géant de la bière danoise, très présente et emblématique dans le quotidien de la population. Dégustation de bières oblige car…

« A chilled bottle, the sharp hiss as it is opened, the golden color, the lively bubbles on their way to the surface and the thick creamy head. The sweet, sour and bitter tastes mixed with countless aromas. Drinking a beer is no simple task for your brain. Tasting a beer challenges and activates all your senses »

http://www.visitcarlsberg.dk/

This slideshow requires JavaScript.


  • Le musée Thorvaldsen : le bâtiment, construit entre 1838 et 1948, représentait un rassemblement d’œuvres du sculpteur danois néoclassique Bertel Thorvaldsen, qui vécut et travailla à Rome la majeure partie de sa vie, ainsi que sa collection d’art privée. A sa mort, il en fit don à la ville qui décida d’exposer ces œuvres au public et ouvrit donc un musée.Très intéressant autant au niveau des oeuvres qu’à celui de l’architecture, des plafonniers…

    http://www.thorvaldsensmuseum.dk/en


  • Anecdotes : parmi tout ça, d’agréables flâneries dans cette ville superbe. Quel étonnement lorsque la ville, d’un coup, se vide complètement. Ici, Noël est sacrément sacré et le 24 – 25 et 26 Décembre sont fériés. Tous les magasins sans exception sont fermés et les rues entièrement vides ! Ce n’est pas grave, on cocoon chez Karen, là où on s’est très bien adapté et nous nous y sentons presque comme à la maison.

This slideshow requires JavaScript.

           


         Nous prenons le train dimanche 28 Décembre (après une semaine à la capitale) au matin, profitant de quelques vraiment beaux paysages au passage, au Sud, lorsque nous passons d’île en île, sur des ponts, comme une impression de flotter sur l’eau. Gros point positif du Denmark : il y a de l’eau partout, une ambiance chaleureuse et particulière enressort.

2 thoughts on “Les “Augereau” au Denmark épisode II → Copenhagen

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s