Cuba

Centrale

Quand? Du lundi 13 Juillet 2015 au jeudi 30 Juillet 2015.

Avec qui? THE team de choc: Tim (plus besoin de le présenter ICI), Arnaud (plus besoin de le présenter non plus ICI) et… Et… Et… Max !!!!! Vous vous rappelez de Max? Mon coloc de Montréal (et oui, qui l’eût cru?! ICI).

Où? Principalement l’Est de Cuba. Itinéraire ICI.

Population? 11 200 000 habitants sur l’île dont plus de deux millions à la Havane. Mélange d’Espagne et d’Afrique, 65% sont des Blancs, 25% sont des métis et 10% sont des Noirs. Très nationalistes, les cubains sont à la fois attachés à leur tradition et ouverts à la modernité. Le taux d’analphabétisation est de seulement 0,2% et les cubains, en plus de l’éducation ont aussi un accès gratuit aux soins.

Politique? Officiellement, Cuba est une république socialiste. Cependant, le Parti communiste est le seul parti et dirige les deux chaînes télé existantes ainsi que l’unique journal, les transformant en une réelle propagande. Le gouvernement verrouille aussi l’accès à l’informatique et Internet. Depuis le 2 Juillet 2015, certaines connexions sont disponibles dans des parcs publics (une carte internet d’une heure coûtant ¼ du salaire moyen!!! Imaginez-vous devoir payer 350€ pour une heure d’internet??!!!). La liberté d’information n’existe donc pas et encore moins celle d’expression, le gouvernement emprisonnant les malheureux qui critiquent les dirigeants. De plus, ce n’est seulement que depuis 2006 que les locaux ont le droit de communiquer avec les touristes et inversement (plus de contrôle aléatoire). Enfin, le culte de la personnalité est omniprésent. D’une république socialiste, nous sommes donc en réalité confrontés à une dictature. Et y voyager s’avère être une étrange aventure.

Economie? Unique employeur, l’Etat rémunère ses citoyens avec une monnaie sans valeur. Le pays possède donc deux monnaies, dans le but 1) de sous-payer ses habitants et de 2) sous-tirer le plus possible des touristes. 1 peso convertible (pour touriste – le “CUC”) = 25 pesos cubains. Ce n’est seulement depuis 2006 que les touristes ont le droit de posséder de la monnaie locale et donc d’éviter un peu les arnaques. Mais cette anecdote n’est que la conséquence indirecte d’une économie inexistante. La libre entreprise reste illégale ainsi que la propriété privée (impossible pour les cubains d’acheter une maison, une voiture etc sans passer par quelqu’un de non-cubain).

Religion? Le parti communiste a rendu la liberté de culte à ses membres après la visite du pape Jean-Paul II, en janvier 1998. La constitution a été amendée l’année suivante pour faire du pays un Etat laïque et non plus athée.

Nourriture? Qui dit parti communiste au pouvoir du pays, dit nourriture rationnée… Et au minimum. Comme dans beaucoup de pays en développement, les meilleurs produits sont gardés à l’exportation tandis que la population ne connaît que très peu de variété de nourriture. Au menu: riz, haricots noirs, mangues et poulet. Probablement un des points délicats du séjour. Les magasins sont absolument vides donc peu d’occasion de cuisiner sa propre nourriture et les échoppes de rues proposent seulement des sandwichs, des pizzas ou de la nourriture très grasse… Vraiment dur de s’alimenter… Encore plus de bien s’alimenter (pour un petit budget comme le notre bien sur)!!!

Histoire? L’histoire passionnante et surprenante de Cuba, nous la connaissons tous (plus ou moins). Quelques dates majeures à se rappeler:

  • 1492: découverte de Cuba par Christophe Colomb.

  • 1493: l’Espagne proclame sa souveraineté sur l’île.

  • 1868 – 1878: première guerre d’indépendance.

  • 1886: abolition finale de l’esclavage.

  • 1895-1898: seconde guerre d’indépendance, impulsée par le poète et journaliste José Marti.

  • Années 20: île florissante où les touristes et hommes d’affaires américains fuient la prohibition qui sévit alors aux Etats-Unis.

  • 1929: crise économique.

  • 1952: coup d’état de Batista qui reprend le pouvoir. La mafia inonde la Havane et devient un lieu de corruption et de misère pour riches américains.

  • 26 Juillet 1953: nourri des écrits enflammés de José Marti et révulsé par le régime mis en place par Batista, Fidel Castro, à la tête d’un groupe de révolutionnaires, attaque la caserne de la Moncada, à Santiago de Cuba.

  • 7 Juillet 1955: après 22 mois d’emprisonnement, Fidel Castro s’exile au Mexique afin d’y préparer une vaste opération de guérilla destinée à renverser le régime de Batista.

  • 30 Décembre 1958: après deux ans de guerre d’usure, Fidel Castro accompagné de son jeune frère Raul Castro et de Ernesto “Che” Guevara, prend la ville clef de Santa Clara. Le lendemain, Batista s’enfuit de Cuba.

  • 8 Janvier 1959: Castro fait son entrée à la Havane sous les acclamations de la foule. La même année, le gouvernement de Manuel Urrutia Lleo se met en place, avec Castro premier ministre.

  • Juillet 1959: Castro obtient la démission d’Urrutia et s’empare du pouvoir.

  • 1 Mai 1960: Castro abroge la Constitution de 40. L’Union soviétique est l’une des premières à reconnaître officiellement le gouvernement de Castro, des accords de commerce et de défense sont passés entre les deux pays. Le pétrole soviétique arrive sur l’île.

  • 1961: en janvier, Castro nationalise tous les biens américains présents à Cuba et en Mars, les Etats-Unis rompent les relations diplomatiques et instaurent un embargo économique. Le gouvernement de Castro, avec Guevara ministre des finances, nationalise le secteur privé et s’emploie à faire disparaître la classe moyenne. Les libertés individuelles sont restreintes.

  • 1962: l’économie cubaine est en lambeau et on introduit le rationnement.

  • 1966: animés par le désir d’exporter leur Révolution et d’en découdre avec les USA, Castro et Guevara transforment l’île en un centre d’entraînement militaire pour les révolutionnaires du monde entier.

  • 1977: la politique de Castro et le resserrement des liens entre Cuba et l’URSS contribuent à rafraîchir encore les relations déjà glaciales entre La Havane et Washington. Pourtant, Jimmy Carter allège l’embargo commercial et l’interdiction faite aux américains de voyager à Cuba.

  • 1990: l’effondrement du bloc soviétique, avec lequel Cuba faisait l’essentiel de ses échanges commerciaux, plonge l’île dans une crise sans précédent.

  • 2006: le pouvoir de Fidel est cédé à son frère Raul.

  • 2015: les relations diplomatiques avec les Etats-Unis sont lentement restaurées.

  • Aujourd’hui: l’interdiction de posséder des dollars a été levée et la libre entreprise légalisée dans certains secteurs. Amélioration de la situation grâce au tourisme.

This slideshow requires JavaScript.

 When? From Monday 13th of July 2015 to Thursday 30th of July 2015.

With who? An amazing team, THE team: Tim (no need to introduce him anymore HERE), Arnaud (no need to introduce him anymore either HERE) and… And… And Max!!!! Do you remember him? My roommate back to Montréal (yes, who would have bet on that?! HERE).

Where? Mostly the East of Cuba. The itinerary HERE.

Population?  11 200 000 inhabitants on the island with already more than two millions in Havana. A mix of Spain and Africa, 65% are white, 25% are crossbred and 10% are black. Nationalist, Cuban are, on the one hand, attached to their tradition but on the other hand, open to modernity. The illiteracy rate is only 0.2% and Cuban, additionally to free education, also have free access to care.

Politic? Officially, Cuba is a socialist republic. However, the Communist Party is the only one and owns the two existing TV channels as well as the only newspaper, turning it into a real propaganda. The government also blocks the access to computers and Internet. Since the 2nd of July 2015, a connection is available in some public parks (a one-hour internet card costing ¼ of the average wage!!! Can you picture yourself paying 350€ for one hour of internet??!!!). Freedom of information does not exist either the freedom of expression, the government imprisoning the ones criticizing the people at the head of the country. Moreover, it is only since 2006 that the Cuban have the right to communicate with tourists and vice versa (no more random ID checks). Finally, the cult of personality is omnipresent. Presenting itself as a socialist republic, we are actually facing a proper dictatorship. And travelling there appears to be a strange adventure.

Economy? Single employer, the State pays its citizens with a negligible currency. Therefore, the country has two currencies, in order 1) to underpay its inhabitants and 2) rip off the tourists. 1 convertible peso ( the currency for tourists – the ” CUC “) = 25 Cuban pesos. It is only since 2006 that tourists have the right to use the local currency, slightly helping avoiding being rip off. But this anecdote is only the indirect result of a non-existent economy. Free enterprise remains illegal as well as private property (not possible for Cuban to buy a house, a car and so on without going through non-Cuban).

Religion? The Communist Party gave back the freedom of religion to the citizens after the visit of the Pope Jean Paul II in January 1998. The constitution was amended the following year making the country a secular state and not an atheist one. 

Food? Communist party at the head of the country means rationed food … And at the minimum. As in many developing countries, the best products are kept to be exported while the population only knows very few varieties of food. Menu of the month: rice, black beans, mango and fried chicken. Probably one of the tricky points of our stay. Shops are absolutely empty which means only few opportunities to cook our own food and street food only offers sandwiches, pizzas or very oily stuff… Hard to eat … Even harder to eat healthy (for a small budget like ours of course)!

History? The exciting and surprising history of Cuba, we all know it (at least more or less). Some key dates to keep in mind: 

(Apologize but you better learn french or buy an interesting book about the history of Cuba, because I am not gonna translate this part!! Arg, lazy me! But it is worth a check, really interesting historical background)!!!!

2 thoughts on “Cuba

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s