Oona au Danemark

10 mails, 5 textes, 3 appels. C’est à peu près la moyenne de nos échanges par an avec ma vieille copine Fanny et j’en prends l’entière responsabilité. Alors quand Fanny me propose de venir la rejoindre au Danemark pour quelques jours, entre son rendu de thèse et sa soutenance, je suis ravie de pouvoir enfin accepter et de pouvoir voyager avec elle une fois de plus. (Cf. la Thaïlande en 2013).

C’est donc début août (6 messages et une *folle* soirée plus tard) que Fanny m’attend à l’aéroport de Copenhague.

Mardi 9 Août: L’ïle aux hippies.

Mon guide, aussi attentionnée qu’affamée, me propose d’entrée de jeu un déjeuner dans le fameux quartier de Christiania. Ancienne base militaire, l’île est connue pour être “l’état dans l’état”. Les lois danoises s’arrêtent donc à l’entrée de ce joli village fait de bric et de broc. Ça donne un joyeux bordel. Mais attention ! On reste toujours au Danemark, donc c’est un joyeux bordel or-ga-ni-sé!

On y trouve des restaurants, vegans évidement, des magasins d’objets recyclés, des meubles magnifiques, des terrasses, des maisons en bois de toutes les couleurs et le plus étonnant, une rue entière de vendeurs d’herbe et spacecake en tout genre. Les dealos sont cagoulés, camouflés sous des filets de feuillage. Il faut s’y rendre pour en avoir le coeur net parce que – bien sur – on retrouve partout la frustrante pancarte : “NO PICTURE ALLOWED”.

Après un repas papotage pendant lequel j’ai été couverte de cadeaux

Cette longue balade nous ramène peut à peu à la civilisation. Un bateau nous ramène sur la berge plus citadine de Copenhague.

A la fin de cet après-midi dans un autre monde, la réalité nous rattrape peu à peu. Deux jours plus tôt, nous avions envoyé une demande pour un AirBnB. Sans réponse, nous partons à la recherche d’un bar avec Wifi pour trouver un toit sous lequel passer la nuit. J’ai oublié de préciser que la Fashion Week de Copenhague se déroulait au même moment que notre petite escapade. Parait-il que celle ci créée une vraie effusion dans les villes qui l’accueille. Effusion que nous n’avons aucunement ressentie…sauf pour trouver un logement. Après avoir appelé une quinzaine d’auberges de jeunesse, on comprend que les modeux sont bien présents et remplissent tous nos potentiels lits.

Bref, on prend quand même ça à la rigolade. Ça fait 3 mois que ce voyage est prévu et on se dit que ça représente bien notre amitié, aussi imprévue que folle. L’organisation n’est vraiment pas notre fort, et puis ça aurait été trop facile si nos amis locaux avaient été présents à ce moment (entre la France, les États-Unis et l’Allemagne, ils avaient tous désertés).

Bien fatiguées de notre journée, on décide de dépenser l’argent de notre hôtel dans un bon plat et une bouteille de vin avant de retourner au point de départ pour une bonne nuit de sommeil —-> L’aéroport!

Lieu de passage continu, on se sent moins seules et moins sdf, surtout qu’il n’y en pas beaucoup au Danemark… On commence par dormir à même le sol, je reste alerte, pas complètement sereine. Notre nuit s’annonce moins terrible quand un couple libère une sorte de banquette ronde assez grande pour nous deux! Mis à part le réveil à 5h par la sécurité, qui nous a finalement laissé nous rendormir, la nuit se passe plutôt bien. Enfin on décide quand même de tout faire pour trouver un toit le lendemain.

This slideshow requires JavaScript.

Mercredi 10  Août: premier petit déjeuner Danois super mérité. Un café au style bien typique, un décor épuré et chaleureux, de la nourriture locale délicieuse. Nous sommes à nouveau les plus heureuses du monde! Je goûte pour la première la spécialité danoise en terme de viennoiserie, un roulé à la cannelle ou au chocolat. C’était si marquant que je passerais la fin de mon séjour à en rêver 😀

On booke l’auberge pour le soir, la journée peut commencer!

On se promène dans les rues de Copenhague jusqu’au fameux quartier carte postale, Nyhavn. Une promenade en bateau nous permet de découvrir la ville autrement. On découvre La petite sirène du conte d’Andersen (et tous ses touristes qui l’entourent), the royal danish theatre, mais aussi bien d’autres incontournables de Copenhague.

Après être allées à l’exposition Mario Testino et au super appétissant marché de street food sur Paper Island, on retrouve notre auberge de jeunesse.

On oscille entre joie et malaise en découvrant notre chambre pour 2 à l’auberge qui se trouve à l’autre bout du monde, au milieu d’un paysage trop bizarre: de la campagne, beaucoup de campagne et une immense tour horrible plantée au milieu de rien.

Après une bonne douche et un petit repos, Fanny me fait découvrir un bar, en principe réservé aux étudiants. Petite surprise : plusieurs musiciens se mettent à jouer ensemble, alors nous voilà en plus entourées de musique traditionnelle.

This slideshow requires JavaScript.

Jeudi 11 Août 2016: on dort un peu trop longtemps évidement, petit coup de stress pour ne pas payer de supplément, mais apparemment ils ont l’habitude et ne nous posent aucun problème.

Fanny me promet un ferry pour nous rendre jusqu’à Aarhus et un petit déjeuner sur le bateau, on monte finalement dans un bus sans jamais voir l’ombre d’un petit dej. On se rend compte au bout de 3 heures que le café est gratuit et en libre service près du conducteur (on était à l’étage pour notre défense)… On commençait sérieusement à avoir les crocs et vous savez comment on devient dans ces cas là… et bien, on a dormi tout du long 🙂

Arrivée à Aarhus sous un charmant soleil. Il fait bon vivre dans la 2ème plus grande ville du Danemark (300 000 habitants).

On retrouve Uwe à la gare, un ami d’études de Fanny, pour retrouver Lola et dévorer un burrito (oui encore et oui c’est mexicain et pas danois mais c’est surtout délicieux). On se retrouve tous dans un joli bar à bières. Ce n’est pas une légende, les intérieurs danois sont agréables à ne plus vouloir en sortir et oublier les clopes en terrasse.

Je dois dire qu’Aarhus m’a donné une belle première impression, la ville à taille humaine avec des artères qui ressemblent à un village médiéval avec ses rues pavées, les humains sereins et souriants et puis la douceur de l’air, le bleu de ciel qui ont rendus la ville encore plus charmante.

Fin d’après midi, on décide tous de suivre Lola au cinéma. Un cinéma dans un ancien immeuble, on se croit presque chez quelqu’un. On prend nos tickets pour Captain America, je passe les commentaires sur le film, je préfère parler du petit salon dans lequel on attend que la séance précédente se termine, dans lequel on peut commander un café, une bière et siroter en regardant son film.

On prend ensuite nos quartiers chez Lola, dans une partie de la ville que les Danois ont tendance à appeler “ghetto”. Effectivement, les immeubles sont plus hauts et plus nombreux que ceux que j’ai pu voir pour le moment. Mais le tout reste calme et surtout boisé. En plus, Lola et ses colocataires nous accueillent dans leur superbe appartement. Les danois ne savent définitivement pas ce qu’est un ghetto 😀 . On passe la soirée autour de verres de vin, la coloc de Lola et sa copine nous font beaucoup rire, un vrai show à toutes les deux.

Vendredi 12 et samedi 13 Août2016: le lendemain matin, les deux copines nous emmènent en ville prendre un brunch et un très attendu café latte dans un café à l’intérieur super cosy – encore une fois merci les danish!

Après avoir fait le plein de force on file visiter le magnifique musée AROS. Sa particularité : le bâtiment est surmonté par Your rainbow panorama de Olafur Eliasson. Un couloir circulaire à 7 couleurs qui offre une vue imprenable et incroyable sur Aarhus.

On se balade entre les expositions du connu Mapplethorpe, The 9 spaces, 9 salles avec une ambiance particulière, des miroirs, des projections et le fameux Boy de Ron Mueck.

A la fin de l’expo Mapplethorpe, petite séance photos souvenirs avec des accessoires des différentes influences de l’artiste mis à disposition. On rigole bien mais je n’ai pas l’impression que ça rende quelque chose. J’étais pourtant sûre qu’on était des modèles nés… 😉

Après s’être tous dit au revoir, une autre activité culturelle nous attend. Cette fois ci auprès de Michael qui nous rejoint pour préparer un food club.

Super soirée…

Bien arrosée…

Tête élancée…

Au réveil salé.

This slideshow requires JavaScript.

Dimanche 14 Août  2016: dernier brunch danois (merci les rolls à la cannelle) – retour – merci – love – magie.img_2049

One thought on “Oona au Danemark

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s