Petra

Samedi 14, dimanche 15 et lundi 16 Octobre 2017: on ne sait plus comment remercier Barbara et Antoine tellement on se fait chouchouter. Après le Wadi-Rum, ils nous conduisent jusqu’à Petra et au camp bédouin où nous allons séjourner (qu’Antoine à réservé/organisé pour nous). Ils nous confient de la nourriture, une bouteille de vin, une serviette, une lampe frontale… Bref, je devrais les appeler Mama Barbara et Papou Toinou (juste pour la rime of course 😀 ) . Du coup, quand ils partent, ça fait quand même un gros vide.

Heureusement, ils ne nous laissent pas n’importent où, ils nous laissent à LA fameuse cité Nabatéenne Petra datant du VIème siècle avant Jésus-Christ. A son âge d’or, 8 avant Jésus-Christ jusqu’à l’an 40, Petra comptait quelques 30 000 habitants dont des experts en hydraulique, ce qui lui a valut son succès. En l’an 106, les romains s’emparèrent de la cité (c’est qu’ils étaient partout ces romains) avant que deux tremblements de terre en 363 et 551 détruisent une grande partie de la cité. Ce n’est qu’en 1812, qu’un explorateur suisse redécouvre cette splendeur marquant ainsi le début des fouilles archéologiques. Une vidéo à ne pas louper ICI.

Nous passons trois journées formidables à Petra, à gambader et escalader partout. C’est un lieux dont on entend parlé, dont on lit des informations, dont on voit des images, dont on regarde des documentaires (tout comme le Grand Canyon aux États-Unis, Angkor au Cambodge, l’opéra de Sydney en Australie ou Chichén Itzá au Mexique) et pourtant, une fois devant les yeux, une fois sur les lieux, le site devient encore plus magique, il prend une importance indéfinissable, une prestance indescriptible, un charisme presque arrogant et une beauté singulière. Je vous laisse découvrir en images.

Saturday the 14th, Sunday the 15th and Monday the 16th of October 2017: we do not know how to thank Barbara and Antoine as they take so much good care of us. After Wadi-Rum, they drive us to the Bedouin camp in Petra where we are staying (that Antoine has booked and organized for us). They give us food, a bottle of wine, a towel, a headlamp… So, when they leave, of course, it feels empty big time.
Fortunately, they do not leave us at a random place, they leave us at THE famous Nabatean city Petra dating from the sixth century BC. During its golden age, 8 BC until the year 40, Petra had some 30,000 inhabitants including experts in hydraulics, which made the city successful. In the year 106, the Romans seized the city (they were everywhere those Romans) before it got destroyed by two earthquakes in 363 and 551. In 1812, a Swiss explorer rediscovered this splendor, leading to the beginning of archaeological excavations.
We spend three wonderful days in Petra, exploring, hiking and climbing everywhere. It is a place we heard about, we read information about, we saw images, we watched documentaries (as the
Grand Canyon in the United States,Angkor in Cambodia, the Sydney Opera House in Australia or Chichén Itzá in Mexico) and yet, it is only when you see it in real that it turns even more magical. A very singular and arrogant beauty. Pictures will prove it more than words. 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s